6 questions pratiques pour tout voyage en Inde

De quand date ton dernier voyage en Inde

En octobre dernier. Après un petit passage retrouvailles familiales à Agra près de Delhi, nous sommes descendus pour 10 jours dans Le Kerala. C’était la troisième fois pour moi. Je ne m’en lasse pas ! je suis allé me promener dans les magnifiques plantations de thé de Munnar à 1600m d’altitude. Les belles rangées de théiers entrecoupées par quelques jolies petites routes sinueuses….la fumée qui sort des maisons, la fraîcheur de la montagnes, qui tranche vraiment avec la chaleur moite de Cochin dont nous venions. C’était une vraie parenthèse fraîcheur et tellement paisible, avant de rejoindre la côte à Amritapuri pour une pause spirituelle dans l’ashram d’Amma.

Quand peut on partir en Inde

Le pays est tellement vaste ! C’est un sous continent. Donc toute l’année on peut découvrir l’Inde.
Dans l’Himalaya, beaucoup de routes ne sont praticables qu’en été, entre juin et septembre.
Dans le Rajasthan et la plaine du Gange, il peut faire très très chaud en mai – juin mais tout le reste de l’année ces régions se découvrent. En juillet – août la mousson arrive et tout le monde est ravi d’avoir enfin des pluies qui rafraîchissent un peu et « lavent » l’atmosphère poussiéreuse après 2 mois de grosses chaleurs. Ce sont des mois très joyeux pour les indiens. Et en décembre – janvier les nuits sont soudain bien plus fraîches, mais les journées restent toujours douces.

Combien de temps faut il pour découvrir le pays ?

Vue la taille du pays (6 fois la France !), il faut savoir faire des choix car c’est un pays qui se découvre en plusieurs voyages.
Personnellement j’y est passé presque 4 ans en tout et non seulement je ne suis pas allé partout, mais même là où je retourne, j’en redécouvre à chaque fois. En tout cas je déconseille d’y aller pour moins de 2 semaines et de vouloir trop en voir en une seule fois. Les trajets sont dans ce pays, il faut savoir prendre le temps de s’imprégner, au rythme indien shanti shanti 🙂

Que fait on lors d’un voyage en Inde ?

Mise à part dans le Laddakh ou le Sikkim, le sous continent ne se prête que très peu à la randonnée. Il y a quelques possibilité dans le Kerala vraiment sympas (mais pas de quoi marcher 10 jours), et dans les contreforts de l’Himalaya au nord de Delhi, mais d’une manière générale, l’Inde est un pays qui vous offre une aventure humaine à chaque coin de rue. La beauté de ce pays est très profonde, même spirituelle, et le principal effort demandé au voyageur sera une ouverture d’esprit importante et un lâcher prise total. Alors la magie va opérer ! On fait des rencontres, on va parfois prendre un repas chez l’habitant, on fait du yoga ou on apprend la cuisine indienne. On marche dans le désert du Thar, dans certains beaux parcs protégés, mais surtout, on découvre un autre mode de vie et une culture vraiment très différente de la notre !

Les indiens sont très abordables et très ouverts, et on peut dire qu’ils sont nombreux (!), donc très facile d’avoir des échanges avec les locaux. La promesse Huwans d’aventure humaine et de rencontres et respecter à chaque instant dans ce pays.

Ta plus belle rencontre ?

Il y en a tellement ! Mais j’ai été très marquée par une discussion sur la spiritualité et le sens de la vie avec un guru à Rishikesh, dans les montagnes de l’Uttarakhand. Je l’ai rencontré lors d’un repérage pour un circuit Huwans. C’est un homme qui est aussi professeur de géographie à l’université de Rishikesh. Il vit avec sa femme et ses filles dans une maison qui comporte un grand temple et passe plusieurs heures par jour dans son antre, une petit pièce qu’il s’est aménagé à l’étage. Il y réfléchi, y fait des prières, y brûle de l’encens. Il est sans cesse dans un travail spirituel sur le chemin de sa vie. Ce personnage peut paraître un peu fou pour nous, mais semble plus normal pour un indien, pour qui réfléchir à son chemin spirituel est tout à fait valorisé par la société. C’est d’ailleurs la base de toute démarche de yoga ou de méditation, que pratiquent beaucoup d’indiens, avec toujours en pont de mire l’amélioration de leur karma. Plus le karma est bon, meilleur sera la vie suivante.

Ton endroit préféré ?

Sans aucun doute Varanasi, cette cité millénaire sacrée au bord du Gange, fleuve tout aussi sacré. Cette ville est magique, choquante, bouillonnante, hallucinante, transportante….Dédié à Shiva, le Dieu destructeur de la religion hindou, la ville accueille à longueur d’année des milliers de pèlerins venu se purifier dans les eaux sacrées du Gange. D’autres, d’un âge très avancé, viennent y mourir pour se garantir la chance suprême d’être brûlé au bord du Gange et jeté dans ses eaux sacrées. C’est une atmosphère complètement inimaginable pour qui ne l’a pas vécue. Des prières géantes ont lieux tous les soir face au fleuve, les crémations ne cessent jamais, la ferveur religieuse des pèlerins est immense. J’y suis allé plusieurs fois, j’y ai passé du temps, j’ai été bénévole dans un dispensaire Mère Thérésa, j’ai déposé des bougies sur le Gange, je me suis sentie transporter par la spiritualité et la magie religieuse en prenant des bains de foule quotidiens. C’est juste unique au monde, que l’on soit hindou ou pas.

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *