Le choix de Vincent

Comment décrirais-tu ton rôle chez clubaventure ?

J’ai pris une année de césure pour travailler chez clubaventure. Etudiant en communication, j’y suis stagiaire, ce qui m’a permis de découvrir qu’une vie professionnelle conviviale et enrichissante, à l’image de nos voyages, est possible !

Je m’occupe actuellement du blog, des lettres d’information grand public et des rencontres (conférences, salon de la randonnée, etc.). J’ai également travaillé sur plusieurs projets marketing, ce qui m’a permis de comprendre et connaître les clients de clubaventure : c’est primordial pour être à la hauteur de leurs attentes.

Si tu pouvais partir demain sur 3 circuits de club, quels seraient-ils et pourquoi ?

Croisière exceptionnelle : îles de la Sonde, Moluques et Papua

Parce qu’il n’y a pas de meilleur moyen de se déplacer, dans ces terres d’Indonésie émiettées par les eaux, qu’en bateau. Et mieux encore, à la voile ! « L’art de se déplacer lentement et à grands efforts » – efforts tout relatifs quand il s’agit de contempler la jungle d’un côté, et l’horizon de l’autre, en laissant doucement glisser le navire… A l’heure où le tourisme de masse, grâce à l’avion et au moteur, envahit les îles les plus reculées, clubaventure a déniché, dans les Molluques du Sud, cet Eden qui fit prendre la mer à tant d’explorateurs.

Sur place, la nature pourvoie à toutes les envies du voyageur : une plage déserte et les eaux cristallines peuvent permettre aussi bien la détente la plus parfaite que l’activité physique, notamment avec la plongée. La flore luxuriante autorise aussi bien de longues randonnées, (au terme desquelles on retrouvera la même plage déserte pour un bain de mer salvateur !) que des rencontres préservées dans les villages qui y sont abrités. Devant de tels panoramas et des rencontres aussi exceptionnelles, comment ne pas revenir transporté, enrichi, grandi ?

Cocktail d’aventures au Kenya

Restons au soleil, mais avec un rythme plus poussé : ce voyage me plaît par la variété des activités, toutes plus originales les unes que les autres, et se déroulant dans des paysages de caractère, bruts et fascinants. L’originalité d’une randonnée à vélo dans une réserve naturelle est tout à fait avant-gardiste, j’imagine déjà babouins et gazelles dévisager ces visiteurs incongrus – et quelle différence avec un safari en voiture ! Marcher au milieu des girafes de et des zèbres de Naivasha vaut mille fois un lion aperçu à travers une vitre.

L’apprentissage de la culture Masaï, un peu plus bas, dans la vallée du Rift, me paraît d’autant plus précieux qu’il a lieu directement avec l’ethnie en question. C’est l’inverse du musée : au Kenya, on découvre la culture vive, populaire et dynamique.

Je ne manquerais pas, enfin, de finir ce séjour très désertique, par une pause rafraîchissante à Zanzibar, en profitant de ses couleurs si bigarrées et du confortable hébergement que clubaventure y a déniché.

La grande saga islandaise

Continuons à écumer les parties mystérieuses du monde, avec la mythique Islande ! Son isolement a surement contribué aux légendes qui l’entourent, mais je suis persuadé d’y trouver le charme des paysages durs et énigmatiques. Ce bloc de roches volcaniques posé sans raison au milieu de l’Atlantique Nord me fascine.

C’est pourquoi j’ai choisi une randonnée faisant le tour de l’île, n’oubliant aucun des sites les plus époustouflants : geysers, chutes d’eau de Gullfos, glaciers démesurés, falaises et icebergs impertinents, dressés sous les volcans islandais qui nous rappellent que la nature est indomptable. C’est bien ce qui fait son intérêt et donne matière à réfléchir pendant un voyage : la découverte de trésors auxquels l’humain ne peut rien.

Et rien de mieux, pour se fondre avec les éléments, que deux semaines passées en bivouac. Si cela représente un effort pour certains, je garde en tête que ce sera autant de satisfaction et de souvenirs, quand, une fois revenu, je penserai avec bonheur aux émotions connues là-bas.

Y a-t-il un pays, une région qui te fait rêver et qui n’est pas dans le catalogue clubaventure ?

La Russie. Pays idéal, par sa taille, pour les voyages au long cours, et je pense surtout à la richesse de sa civilisation et de ses habitants. Si l’on retrouve l’influence russe en Asie centrale et en Europe, rien ne remplacera un séjour itinérant dédié à l’âme russe, dont la réputation est celle d’un caractère entier, généreux et passionné.

Cocktail d’aventures au KenyaC

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *