,

L’Iran avec Huwans

YannYann, créateur de voyages Huwans connait bien l’Iran, la liberté que l’on ressent dans ses montagnes, l’hospitalité et la curiosité de ses habitants ainsi que la magie féerique de ses villes… Et c’est pour toutes ces raisons qu’il a décidé de la remettre à l’honneur chez Huwans au travers de deux circuits.
Mais avant, laissons-le nous parler de ce pays si méconnu dans lequel il a hâte de retourner !

Quelques données géopolitiques

Les accords sur le nucléaire iranien sont sur le point d’aboutir et les relations entre l’Iran et l’Occident devraient se ré-ouvrir largement. Ces relations diplomatiques et commerciales avaient été rompues en 1979 suite à la fuite du Chah et à l’arrivée au pouvoir de l’imam Khomeini. Ces événements avaient laissé l’Iran sous embargo occidental qui ne permettait ni importations, ni exportations pour le pays.
Aujourd’hui, il semblerait que cet embargo soit sur le point d’être levé, ce qui devrait changer considérablement nos relations avec l’Iran et la vision du monde occidental à son égard. Le MAE vient d’ailleurs de repasser le pays en zone orange.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les atouts de  l’Iran

L’Iran, berceau de l’ancien royaume de Perse est un pays fantastique pour les voyageurs. Deux beaux massifs montagneux, les Zagros et un émissaire des monts Elbourz avec le Damavan (5 600 m) comme point culminant. La mer caspienne et son caviar au Nord. Deux déserts immenses, de sel au nord et de dunes plus au sud, et surtout des villes absolument fabuleuses comme Ispahan, Shiraz ou Yazd. Pour ne rien gâcher, ce pays est aussi habité par une population très loin des clichés habituels, ouverte, très cultivée (80 % des iraniennes font des études supérieures) et bienveillante à l’égard du tourisme.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mon expérience sur place

J’ai guidé dans le massif de l’Alamkuh (4800 m) et sur l’ascension du Damavan (5671 m), deux spots de randonnée où la montagne est encore préservée et sauvage,  avec petits villages et rencontres d’éleveurs locaux. C’est la montagne comme on la rêve : sauvage, calme, un vrai terrain d’aventure !
J’ai aussi découvert les villes d’Ispahan, Shiraz et Bam (aujourd’hui malheureusement détruite par un tremblement de terre) et qui sont, selon moi, les plus belles villes du monde oriental. Ispahan, notamment, me laisse un souvenir de magie des 1001 nuits tant par la beauté que par l’accueil de ses habitants. Énormément m’ ont ouvert leurs portes, j’y ai découvert des amis, passé des moments en famille et vécu des fêtes incroyables !

CS-018-0014

Une grande envie d’y retourner !

Tous ces atouts font partie de mon immense envie d’y retourner. De sentir de nouveau cet « axe » au milieu des mondes, entre Asie et Moyen-Orient, d’apercevoir une culture ancestrale et un obscurantisme forcé dont le peuple veut s’affranchir et de discuter avec cette jeunesse cultivée underground…
Y partir pour revivre encore des situations folles et décalées de dégustation de « caspian caviar » arrosé (avec modération!) de vodka de contrebande achetée sur place et dissimulée dans des canettes de zamzam cola (le faux coca local) !

Si vous voulez en découvrir davantage sur l’Iran, je vous recommande :
– de regarder « Les chats persans » (l’histoire d’un groupe de rock dans Téhéran) ou « Persepolis » (magnifique dessin animée sur la jeunesse d’une iranienne entre la France et Téhéran).
– de lire les magnifiques poème de Hafez, « Même si l’abri de ta nuit est peu sûr et ton but encore lointain sache qu’il n’existe pas de chemin sans terme. Ne sois pas triste« .

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voyager en Iran avec Huwans

Les périodes idéales pour se rendre en Iran sont l’automne d’octobre à novembre et le printemps de mars à mai.
Nous proposons désormais aux voyageurs de partir sur deux circuits Découverte, faciles. Villes persanes de Shiraz à Ispahan, 10 jours à la découverte des plus belles villes d’Iran et Merveilles perses, qui complète cette découverte avec 4 jours supplémentaires dans le désert, entre sel et dunes,  avec les nuits sous tentes et en caravansérail.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Crédit photo : Céline.G, Girafoto

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *