Carnet de voyage de Céline, retour de Norvège

Quelle est la particularité de la Norvège?
De Bergen à Bodo, le dépaysement est maximal!
Les balades dans le Sud oscillent entre montagnes dont le sommet de la Norvège, le Galdhoppingen couvert d’un glacier, les pâturages verdoyants où paissent les moutons et les glaciers dont le magnifique Jostedal. Le tout est ponctué de navigation dans les fjords comme le Geiranger et de visites citadines de Alesund et Bergen, villes de caractère où vous prenez plaisir à flâner au milieu des maisons aux façades en bois multicolores.

Un saut de puce en avion et nous passons le cercle polaire pour atterrir à Bodo.

3h de bateau et nous arrivons dans les Lofoten. Le climat est plus capricieux mais les couleurs sont alors changeantes et donnent un effet parfois irréel aux paysages… Le spectacle de ces montagnes acérées qui se jettent dans la mer est saisissant. La côte est constellée de villages de pêcheurs typiques où rorbus, sjohus et séchoirs à morues se succèdent. Nous prenons le temps de les visiter comme Nesland, classé au patrimoine de l’UNESCO. Très rapidement, nous prenons de la hauteur et atteignons des points de vue à 360° entre mer, fjords et plages aux eaux turquoise qui inviteraient… presque… à la baignade 🙂

Aussi, en juin, c’est le jour permanent … On a l’impression que le temps s’étire pour nous laisser la possibilité de découvrir de pays à loisir. La sensation est incroyable, déphasante et votre montre ne vous sert plus à rien.

 

La journée marquante ?
La randonnée pour rejoindre le glacier du Jostedal. Lors d’une matinée ensoleillée à 25°, nous partons effectuer une très belle randonnée de 3h30 aller-retour. Le sentier longe un magnifique lac aux eaux limpides mais glaciales. Nous slalomons entre de gros rochers et enjambons des ruisseaux. Nous sommes entourés de cascades. Le sentier est très bien aménagé et, nous croisons peu de randonneurs à cette période. Au fur et à mesure de notre marche d’approche, le lac se recouvre de petits glaçons, tout juste détachés du glacier.

Enfin le glacier continental le plus grand d’Europe est devant nous. Le Jostedalsbreen est paré de couleurs allant du gris à un bleu profond et le soleil le sublime encore. Nous passons de longues minutes à l’admirer et à écouter le flot d’eaux qui cascade jusqu’au lac. Même si cet hiver a été particulièrement enneigé, le glacier ne cesse de reculer depuis les années 90. Nous nous estimons chanceux et apprécions la vue de ce morceau de glace millénaire.

 

Un moment fort de ton voyage ?
Une soirée en refuge. Vers 20H30, nous suivons le sentier qui nous mène à un refuge qui surplombe une baie de l’île de Flakstadoy. Nous ne sommes pas très loin de la plage de Kvalvika (qui signifie baleine en norvégien) mais l’endroit semble isolé. Ce refuge n’a de refuge que le nom. Même si nous sommes en dortoir, il dispose d’un salon immense, confortable et douillet, entouré d’une baie vitrée qui donne sur la baie. La soirée passe au gré des discussions sur la Norvège et ses histoires. Les couleurs changent, le soleil se couchera bien plus tard que nous et le lendemain matin, quand nous nous lèverons, il sera déjà haut dans le ciel.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.