Carnet de voyage de Perrine, retour de Crète

Voyage d’aventure en Crète

Quelle est la particularité de la Crète ?

J’ai passé 3 jours sur notre circuit : « Côte crétoise et montagnes blanches » , ou le meilleur de la Crète de l’ouest en randonnées sur 8 jours. Très honnêtement, habitant en Provence, je ne m’attendais pas à être très « surprise » et à beaucoup de dépaysement : la mer et le ciel bleu, les cigales, les pins, les figuiers, les oliviers… on connaît bien ici ! Mais cette île, la plus grande des îles grecques, a résolument tout pour plaire ! Des randonnées variées dans des gorges spectaculaires, sur des sentiers en balcon surplombant la mer et son bleu intense, ou encore dans d’agréables et odorantes forêts de pins, les nombreuses possibilités de baignades sur des plages et criques de sable et de galets, les panoramas époustouflants dans les Montagnes Blanches, les petits monastères et chapelles toutes blanches perchés sur des collines, la simplicité et les saveurs de la cuisine crétoise, la richesse de son histoire et ses multiples conquêtes successives, la qualité de l’accueil dans les petites pensions et hôtels familiaux : tous les ingrédients sont réunis pour passer de bonnes vacances ! Si je dois mettre juste un bémol, c’est vrai qu’au mois d’août il fait chaud, voire même très chaud, donc je conseillerais plutôt les mois de mai, juin ou septembre qui sont plus agréables pour randonner.

Ta plus grande surprise ?

Si je ne m’attendais pas à être très surprise par la Crète, j’ai quand même été impressionnée par la variété des paysages et des reliefs que l’île propose et comment en une seule randonnée, on peut changer d’ambiance et se dire, où que l’on soit : « la mer n’est jamais très loin » ! Du charmant petit port de Loutro, au sud ouest de l’île, le matin vous quittez le bord de mer et par une petite montée progressive et quelques centaines de mètres plus tard, vous traversez les tranquilles pâturages, où chèvres et bergers viennent croiser votre chemin … avant de gagner la jolie petite plage de Marmara et ses falaises de marbre. C’est ensuite sous une agréable forêt de pins que la randonnée se poursuit avant d’apercevoir en contrebas sur la plage de sable noir une petite chapelle byzantine, la chapelle d’Agios Pavlos, une chapelle sur une plage !

Un moment fort de ton voyage ?

Je n’avais hélas pas le temps de réaliser l’ensemble des randonnées prévues au programme mais celle que j’attendais le plus était évidemment celle des célèbres Gorges de Samaria. Incontournable des incontournables en Crète (pas que pour les randonneurs aguerris). Partis tôt le matin, après avoir traversé le vieux village abandonné d’Agia Roumeli, nous arrivons aux portes du Parc de Samaria, payons notre droit d’entrée et pénétrons dans cet univers grandiose. Notre objectif : 13 km à parcourir et un dénivelé de 1250m en positif. Mais pour l’instant : personne, nous sommes seuls ! Profitons de l’atmosphère particulière du lieu, du silence, le regard rivé et émerveillé le long de ces parois immenses, nous nous sentons si petits !! Et nous avançons tranquillement, devant nous, le soleil commence à gagner la gorge et déjà nous apercevons les premiers « descendeurs », avant de croiser …tous les autres ! Et là quel agréable sentiment de se dire qu’on ne fait pas comme tout le monde, la chance que nous avons eu d’avoir notre moment à nous, seuls, au plus bel endroit de ce canyon avant que celui-ci soit envahi par les touristes. Et l’effort en valait vraiment la peine.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *