De retour du Cap Vert

Céline, forfaitiste et conseillère experte spécialiste de l’Afrique,  revient du Cap Vert et souhaite nous faire part de son expérience.


Quelles sont les caractéristiques des voyages clubaventure au Cap Vert ?

Le Cap Vert, c’est 8 îles principales, dessinées par les alizés et les embruns. Il y a les îles au vent et les îles sous le vent. Nous visitons les principales qui sont Santo Antao, la plus déchirée, Mindelo, festive avec son carnaval en février, Sao Tiago, magnifiquement verte, Fogo et son volcan toujours actif et la dernière arrivée chez clubaventure : Maio et ses superbes plages. club*aventure* propose une combinaison des 2, 3 voire 5 îles lors des voyages qui peuvent aller de 8 jours à 2 semaines. Du circuit chez l’habitant à la version confort, nous en offrons pour tous les goûts. Nous privilégions l’itinérance qui permet de faire de superbes rencontres comme sur le circuit « Itinérance à Santo Antao ». A noter la nouveauté clubaventure proposée en exclusivité : « Maio, Fogo, Sao Vicente et Santo Antão ».

Parles-nous de la culture capverdienne :

Chacune des îles est différente, en couleurs, en odeurs, en sons… C’est avec plaisir que nous nous laissons guider lors de randonnée au milieu des cultures ou sur le bord de mer pour rejoindre les villages. Là, avant de rejoindre notre hébergement, nous partons découvrir les ruelles. Un café d’où s’échappent des accords de musique, des superbes haciendas colorées avec, à la fenêtre, une petite fille qui nous salue timidement, la place centrale pleine de vie le matin, au moment du marché… Nous rentrons à la pension où nous accueille chaleureusement notre hôte… c’est ça, la culture capverdienne.

Repas, hébergement, logistique, comment se passe l’organisation sur place ?

Dès l’arrivée à l’aéroport, notre guide nous accueille, tout sourire. Nous tombons soit sur Ari, soit sur Alcindo. Ce sont nos deux guides clubaventure depuis plusieurs années et nous avons une vraie relation de confiance avec eux. Originaires de Mindelo pour Ari et de Fogo pour Alcindo, ils sont chacun spécialistes de leur région. Ils connaissent sur le bout des doigts le Cap Vert et sont ravis de faire partager les ambiances de leurs îles.

Les hébergements changent, tantôt dans des pensions, tantôt chez l’habitant, nous sommes dans de petites structures souvent tenues par les villageois ce qui donne une ambiance « comme à la maison ». Les repas, petit pique-nique le midi, se transforment en fête le soir : thon au barbecue, espadon en papillote, poulet grillé… le tout agrémenté de manioc, patate douce. Pour finir, une petite brochette de fruits composée de banane, goyave, mangue et papaye : délicieux !

Le plat national est la catchupa, plat composé de haricots secs, maïs, légumes et poisson ou viande. La catchupa est réchauffée à la poêle  » guisada  » le matin, un délice pour ceux qui aiment le salé au petit déjeuner.

Fais-nous partager un moment fort de ton voyage !

Une fin de journée comme une autre, nous arrivons dans le cratère de Fogo, paysage noir de roches volcaniques, entouré de la caldeira… Ce sont les enfants du village qui nous accueillent. Ils nous prennent par la main et nous mènent à notre hébergement en nous posant mille et une questions. Nous nous laissons emporter par la bonne humeur générale. Après nous être posés dans notre petite pension et avoir pris un repas bien copieux, notre guide nous emmène dans les ruelles du village. Situé au pied du volcan, le village, au milieu des coulées de lave séchées et des vignes, est  silencieux. En effet, il est bien tard pour une visite… Le guide s’arrête alors à la porte du « café, bar, superette… » du coin, fermé lui aussi. Il toque à la porte. Un homme ouvre et nous accueille avec le sourire, même s’il est quelque peu endormi. Petit à petit arrivent des amis de notre guide. Nous nous installons au comptoir, bavardons autour d’un verre de vin local. Au fil des conversations amicales, une ambiance se crée. Les capverdiens s’improvisent alors musiciens, pour notre plus grand plaisir. Violon, guitare et bidons se côtoient et notre hôte s’avère être un magnifique chanteur.

Le Cap Vert nous offre alors ses musiques et ses sourires dans la plus grande spontanéité. Un moment inoubliable qui n’appartient qu’à ce pays. Ce sont des moments comme ça qui ont ponctué notre circuit.

Voir notre voyage Maio, Fogo, Sao Vicente et Santo Antão

Voir notre voyage itinérant à Santo Antão

Voir tous nos voyages au Cap Vert

Contacter l’expert de la destination

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.