« J’ai eu envie de vivre cette expérience inédite, de goûter à la plénitude des hauts sommets, de relever le défi aussi! »

AlineAline a réalisé son premier voyage avec Huwans en novembre dernier. Connaissant Madagascar, le Botswana ou encore le Ladakh, elle s’est lancée un défi de taille en s’attaquant à une destination de trek mythique : le Népal !
Une nouvelle aventure, un peu plus sportive… Puisqu’elle a réalisé le «Grand tour du Manaslu » un circuit en plein cœur de l’Himalaya où la nature est encore très sauvage !
Un récit plein d’envie, d’énergie et d’humour!

 

 

Un challenge à relever

Lorsque mon ami m’a dit qu’il voulait m’emmener faire le tour du Manaslu j’ai espéré pendant quelques secondes qu’il plaisantait.
Ce voyage est un trek de niveau soutenu, une approche d’un des plus hauts sommets du Népal !
Marcher pendant 13 jours ? Dans le froid ? En altitude ? Moi qui ne suis pas une grande sportive…
Et puis finalement je suis partie. J’ai eu envie de vivre cette expérience inédite, de retrouver la nature, de goûter à la plénitude qu’offre les hauts sommets, de relever le défi aussi.

DSC08740

Une nature somptueuse !

Dès les premiers jours le trek a tenu ses promesses et j’ai découvert avec enthousiasme des paysages magnifiques de moyennes montagnes ornées de rizières verdoyantes. Nous randonnions sur des chemins à flanc de montagne, nous croisions des femmes qui portaient les herbes fraîchement coupées ou des paniers remplis de bois, des bergers avec leurs troupeaux. Nous traversions des villages où résonnaient les « Namasté » des enfants qui souriaient de nous voir fatigués en fin d’étape.
Tous les jours la montagne nous offrait un nouveau spectacle. Après les rizières, nous sommes redescendus en fond de vallée pour suivre la rivière Budi Gandhaki, puis nous avons traversé des forêts et croisé des familles de singes ! Nous avons aussi aperçu des mouflons sur les falaises rocheuses de l’autre rive.

IMG_0103

Première expérience en haute montagne

Puis nous avons sérieusement entamé la longue et lente montée vers les villages de hautes montagnes. Les paysages sont devenus plus arides, les drapeaux de prière ont commencé à apparaître sur le chemin, les chorten marquaient l’entrée des villages. Et les hauts sommets sont apparus, quelle splendeur ! Doucement nous continuions notre progression, désormais nous croisions quelques chevaux et autres yaks… L’altitude n’était plus la même, la température non plus ! Mais quel bonheur et quelle sérénité face à ces montagnes majestueuses !
L’étape du col a quand même été un peu rude… Mais pas après pas, en respectant le rythme de chacun nous y sommes arrivés et, malgré la difficulté, finalement cela reste ma plus belle étape. Quelle émotion de se retrouver au milieu des glaciers !

IMG_1041

Une aventure humaine avant tout

Au-delà des paysages, je dois dire que l’aspect humain du voyage a été formidable !
Notre guide Pasang Sherpa a été extraordinaire et d’un soutien précieux.  Sa patience et sa connaissance du terrain m’ont permis d’être en confiance à chaque étape et même dans les passages un peu plus difficiles. Il était très présent et toujours très attentionné. C’est assez sympa d’avoir quelqu’un qui vous aide à vous relever quand vous venez de tomber dans la neige !!
Les autres marcheurs aussi nous ont fait vivre de bons moments… C’est étonnant comme on se rapproche des gens quand on partage une expérience commune et la sensation de vivre ensemble une épopée extraordinaire !

IMG_0708

Et la chaleur des habitants

Et bien sûr les locaux ! A chaque village nous avions le droit a un accueil chaleureux. Les enfants surtout nous criaient des « Namasté » et essayaient de nous poser quelques questions en anglais. Une fois j’ai même eu le droit à un spectacle de danse et de chant par des petites filles dans un village où nous nous étions arrêtés pour la pause déjeuner.
Certains soirs nous avons eu la chance de partager des moments avec des familles népalaises, observer les coutumes des différentes ethnies… Les conditions de vie dans les villages sont assez rudimentaires, mais être chez l’habitant est toujours un moment plein d’émotion pour moi ! C’est aussi l’occasion de goûter le fameux dalh bat !

Népal

Crédit photo : A.Huguet

6 réponses
  1. Eric
    Eric dit :

    Bonsoir,

    Merci pour votre blog qui est magnifique. Vous avez fait le tour du Manaslu en n’étant pas très sportive.Qu’entendez-vous par là, quel était votre rythme? Je serais tenté, mais il ne faut pas se surestimer.
    Pourtant, accepter de souffrir un peu pour des paysages aussi magnifiques….Il me semble que ce soit une des rares régions ayant gardé une certaine authenticité (pour l’instant du moins).
    Il ne faut pas oublier que le Népal est un pays très pauvre.
    Enfin, je rêve.
    Eric.

    Répondre
  2. Aline
    Aline dit :

    Bonjour Eric,

    Si vous êtes tenté il faut y aller! Le tour du Manaslu est effectivement un trek intense, mais je pense qu’il est vraiment accessible si vous êtes en bonne forme!
    Pour vous répondre sur mon niveau sportif je vous dirais que je cours occasionnellement mais je n’ai aucune activité régulière. Sur les périodes printemps-été je fais parfois des week-ends de randonnée dans les Alpes. Et pour me préparer au Manaslu j’avais eu envie de faire quelques jours de marche en Corse. Je n’avais jamais fait de trek avant la Corse et je n’avais jamais fait un trek aussi long avant le Manaslu! D’ailleurs je fais plutôt partie de ceux qui ont un peu le souffle coupé arrivé au 3è étage!
    Il faut être en forme, mais pas forcément sportif!

    Pour le Manaslu j’ai marché à un rythme tranquille, ni lent ni rapide. Je crois que mon rythme était surtout très régulier, il parait que c’est ce qu’il faut pour la Montagne!

    Vous voyez rien d’irréalisable! Bon ok vous aurez quand même quelques courbatures le soir… Mais comme vous le dites c’est le Manaslu! C’est un super voyage!

    Ne rêvez plus et allez-y! Et vous raconterez à votre tour vos belles aventures népalaises sur ce blog!

    Répondre
  3. Eric
    Eric dit :

    Bonsoir Aline,

    Merci pour votre réponse rapide qui m’encourage.Si vous connaissez des personnes intéressées, je suis partant, sachant que je ne veux pas faire une course et que je veux au contraire profiter des paysages magnifiques, observer la flore et la faune et aussi, bien sûr, pouvoir être immergé dans une autre culture.
    A plus.
    Eric.

    Répondre
  4. Solenne
    Solenne dit :

    Bonjour,
    merci pour votre témoignage très inspirant.
    Je suis également à la recherche d’un trek dans cette région et j’avais peur de ne pas avoir la condition physique requise pour me lancer dans une telle aventure. Je suis un peu sportive mais je n’ai aucune experience en altitude.

    Éric, je serais ravie d’en discuter avec vous si vous le souhaitez.
    Bonne journée à tous.
    Solenne

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.