Le choix d'Hervé

Je me suis souvent débrouillé dans ma jeunesse pour être accueilli chez des amis pour mes voyages à l’étranger ; je me souviens du plaisir de partager leur quotidien, et j’accédais grâce à eux  à des endroits qui échappent habituellement aux touristes de passage. Se baigner dans de petites plages confidentielles, ou se perdre dans les ruelles discrètes du souk débouchant sur quelque café enfumé…

Parti récemment sur ce très beau voyage en Colombie avec clubaventure, je garde encore l’image de notre guide indien arpentant respectueusement le lieu sacré de la Cité perdue, nous dévoilant pas à pas l’organisation de la ville, nous faisant partager sa vision du monde, tel que le conçoivent les indiens de la Sierra Nevada. Quel plaisir à nouveau d’être les seuls sur le site  !

L’envie de voyager nait bien souvent d’un récit que quelqu’un nous rapporte  ;  les ethnographes ont montré, en particulier, comment la photo, le cinéma, peut contribuer à mieux comprendre les êtres humains, et, pour ma part, donner l’envie, à mon tour, de rencontrer les peuples dont ils nous parlent si bien.

Robert Flaherty, Nanook  l’Esquimau – Groenland

[youtube width= »595″ height= »385″]http://www.youtube.com/watch?v=izxBTk7B4i8&feature=related[/youtube]

Si vous avez déjà croqué un esquimau plutôt qu’une crème glacée au cinéma, c’est à Nanook que vous le devez. Cet Inuit filmé par R. Flaherty dans les années 1920 est le héros du premier film qualifié de documentaire et restera longtemps célèbre.

Depuis, au Groenland, les maisons en dur ont succédé aujourd’hui aux igloos, la motoneige n’a pas fait disparaître les traîneaux à chiens, et le peuple Inuit garde cette réputation de grande solidarité et d’hospitalité, même s’il restent d’un abord difficile.

Je ne sais pas si j’oserai m’aventurer dans ce curieux pays de glace, moi qui préfère la douce chaleur du Sud, mais ce voyage-ci ne me laisse pas indifférent !

Groenland Raquettes en compagnie des chasseurs Inuits

en savoir plus sur Nanook

Jean Rouch, Les Clameurs d’Amani – Mali

[youtube width= »595″ height= »385″]http://www.youtube.com/watch?v=iVnbgJ0cp2Q&feature=related[/youtube]

Si je dois faire un grand voyage en Afrique Noire, ce serait en pays Dogon, et c’est en particulier grâce à ce film lumineux de Jean Rouch : son Afrique sort totalement de la vision colonialiste de l’époque, et nous révèle avec patience et précision des rites hermétiques ce peuple riche. Un régal.

Immersion en pays Dogon

Bob Gardner, Forest of Bliss – Inde

[youtube width= »595″ height= »385″]http://www.youtube.com/watch?v=hpgPZLiSJs8[/youtube]

Le souvenir de ce film reste un choc pour moi, par son sujet, le sentiment de toucher de près le quotidien les Indiens de Bénarès et de leurs rites religieux, et par sa réalisation.

Tout au long du film, on prend conscience de l’immersion totale  dans lequel s’est plongé le réalisateur : à aucun moment, les personnes filmées ne se soucient de ce grand gaillard d’Américain qui s’y fait totalement oublier… du grand art, dans un pays où un occidental est souvent l’objet d’une curiosité empressée…

Rajasthan, désert du Thar et palais des maharadjahs

en savoir plus sur bob gardner

Ces voyages font partie de ceux que j’aimerais faire, mais  peut-être avez-vous retrouvé dans ces images des souvenirs de vos propres aventures ?

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.