Le Désert Blanc à nouveau accessible !

Il s’est fait attendre, mais ça y est… Le Désert Blanc est de retour ! Après avoir réouvert les voyages le long du Nil, du Caire jusqu’à Abou Simbel, clubaventure est heureux d’annoncer que les départs pour le Désert Blanc sont à nouveau programmés et ouverts à la réservation !
En effet, la situation en Egypte s’est stabilisée sur l’ensemble du territoire depuis maintenant environ une semaine. Un point sur la situation …

Olivier, responsable Moyen-Orient chez clubaventure.

Plus d’un mois après la révolution du Nil, les Egyptiens ont repris leurs activités quotidiennes et nos équipes sur place sont très heureuses d’accueillir nos groupes à destination de la Basse Nubie, du Sinaï, de Louxor, du Caire ou du désert Blanc.
Après cette période de confusion durant laquelle la police égyptienne, ayant d’autres préoccupations, ne délivrait plus d’autorisations de circuler dans le désert blanc, nous confirmons que ce principe de précaution a été levé le 22 février et qu’il est désormais possible d’y voyager sans aucun problème.

Il est vrai que les zones de trek des amoureux du Sahara se sont radicalement réduites depuis ces dernières années et, avec le Sud du Maroc et de la Tunisie, le désert blanc reste une zone sûre pour un voyage saharien en toute sécurité.
C’est avec grand bonheur que nous avons repris nos voyages dans cette zone unique qui émerveillera celui qui découvre le désert pour la première fois mais aussi le saharien averti qui découvrira encore un paysage tout à fait différent de ceux qu’il a déjà pu vivre et observer auparavant.

Témoignage client : Jean Pierre COSTON

« Le Désert Blanc égyptien est unique et ne ressemble à rien d’autre !

Eveline & moi avions auparavant marché dans plusieurs grands déserts étalant à l’infini, leurs vagues de dunes ocres ou rouges, dressant leurs amas de roches remontées des entrailles du magma … Des déserts plus vastes, plus tourmentés mais aucun n’offre l’univers immaculé du Désert Blanc.
Cette belle découverte que nous a permis clubaventure fut un véritable éblouissement.
Résidu des fonds de ce qui fut une mer il y a 60 millions d’années, il reste là, une étonnante étendue de calcaire à l’éclatante blancheur.
Chacun de nos pas, chaque détour de ce parcours nous ont révélé de surprenantes formations érodées par le vent et qui dessinent des formes fantasmagoriques au milieu de nulle part.

Notre imaginaire y découvrait ici, un visage dressé, une pyramide pharaonique, un sphinx tutélaire, là, un lion couché, une tortue caparaçonnée, d’alléchantes meringues et partout, d’énormes champignons hallucinés … Un incroyable bestiaire qu’on croirait l’œuvre délirante d’un sculpteur titanesque.

Le moment le plus intense de ce trek pour nous : figés au bout du promontoire du « Théâtre », spectateurs privilégiés et silencieux devant tant de beauté, nous contemplons le coucher d’un soleil qui enflamme trop brièvement cette blancheur immaculée.
Panorama à 360 °. Embrasement du ciel auquel répond l’incandescence du calcaire. Spectacle inouï !

Etait-ce un mirage du désert ?? Il nous reste pourtant en mémoire, le vécu de cette semaine de trek, l’ambiance des bivouacs sous les étoiles, ces journées de marche contemplative et toutes nos photos.

Un mirage du temps aussi, car le vent de sable venu des dunes sahariennes, ronge inexorablement ces formes hiératiques qui, dans un an, dans un siècle … ne seront plus que poussière.

Une raison de plus d’aller découvrir absolument ces merveilles naturelles perdues dans l’immensité du Désert Blanc. »

Tous nos voyages dans le désert Blanc

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.