Réussir ses portraits de voyage

Après les récits et anecdotes, les photos sont les premiers souvenirs de voyage que l’on partage une fois de retour chez soi.
Avec le développement du numérique, la photographie s’est démocratisée, mais au-delà de la facilité technique, réussir de belles photos est toujours un art délicat, surtout lorsque l’on aime photographier les gens. Huwans vous donne quelques conseils techniques et leçons de savoir vivre qui vous permettront de rapporter d’authentiques portraits.

Faire une belle photo d’un paysage est somme toute assez facile. Il ne bouge pas et ne rechigne pas à se laisser photographier. Mais pour beaucoup d’entre nous, la photographie sert à immortaliser nos rencontres. Voilà quelques conseils pour vous attaquer à cet art délicat.

Savoir raconter une histoire

Tout l’art de la photographie ne réside pas, comme on peut le croire, dans la technique de prise de vue, mais dans le cadrage.
Une belle photo est une photo qui raconte une histoire et c’est le cadrage qui remplit ce rôle. Un joli portrait mettra en scène la personne que vous photographiez. Sur un marché, un bout des étals identifiera le lieu, un filet de pêche permettra de reconnaître la profession de votre sujet, la forêt en arrière-plan ou les dunes s’étirant vers l’infini localiseront l’image. À l’inverse, une photo mal cadrée pourra malencontreusement inclure un sac plastique disgracieux, une personne non désirée, un panneau de signalisation inapproprié…

VallŽe de Kali Gandaki

Dégagez votre sujet

Pour faire un beau portrait, il est important de dégager votre sujet, le faire ressortir dans l’image. Pour cela, il existe deux méthodes.
La première consiste à jouer sur les couleurs. Une personne prise sur un fond homogène ressortira naturellement. S’il n’est pas possible de trouver un fond homogène, il convient de jouer sur ce que l’on appelle la profondeur de champ. La profondeur de champ définit simplement la zone de votre photo qui sera nette. Avec cette toute petite plage de netteté, vous aurez un sujet net et tout ce qui l’entoure sera flou. Presque tous les appareils possèdent un mode automatique configuré pour cela. En réglant votre appareil sur ce mode, vous n’aurez qu’à régler la profondeur de champ, le boîtier s’occupant tout seul d’exposer correctement l’image.

Kenya_IMG_2102_JLGuenot

La lumière n’est pas forcément votre amie

Souvent, on est très heureux d’avoir un beau soleil qui brille sur un ciel bleu pour faire des photos. Sachez que lorsque l’on souhaite photographier des gens, le soleil est, contrairement aux idées reçues, votre pire ennemi. Il crée de terribles contre-jours ou dessine sur les visages des zones d’ombres disgracieuses, d’autant plus lorsque la peau est foncée. Pour enlever ces ombres, vous avez deux solutions : soit utiliser un flash, mais sa lumière crue n’est pas du meilleur goût, soit placer votre sujet à l’ombre. Cette technique est la meilleure, elle permet d’avoir une lumière homogène et douce. Si vous n’avez pas la possibilité de trouver de l’ombre, utilisez un petit réflecteur ou tout simplement un chèche pour filtrer les rayons du soleil.

RAJ_15_JP_02929

Le respect de votre sujet

Lorsque l’on veut réaliser le portrait de quelqu’un, on crée un lien avec cette personne. Il est indispensable de demander l’autorisation avant de prendre quelqu’un en photo. C’est une marque de politesse et de respect. Si vous voulez photographier des personnes, la première des choses à faire est de l’assumer. Ne vous cachez pas, laissez votre appareil en évidence, assumez votre rôle de voyageur photographe, les gens ne seront que plus contents d’être pris en photo par quelqu’un qui semble un expert. Enfin, une photo est un souvenir, il se partage. Offrez des images aux gens que vous photographiez. Vous pouvez les envoyer par mail, par la poste. Ou tout simplement à Huwans Clubaventure qui pourra les faire passer à l’occasion d’un prochain voyage. N’oubliez pas, la photo est un mode de communication et d’échange.

Burkina Faso_QBUMAL_BF 2010 JP 513_JPCOSTON

Crédits photos: JP. Coston, JL. Guenot, S. Fautré,

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.