De retour du Machu Picchu

David, créateur des voyages clubaventure en Amérique

David, tu reviens d’une mission de travail au Pérou, quel était le but de cette mission ?

Comme vous le savez certainement, en janvier, de fortes pluies ont fait monter les eaux du rio Urubamba et créé des glissements de terrains, coupant la voie de chemin de fer qui permet de se rendre au Machu Picchu. Comme la plupart de nos circuits empruntent cette voie de chemin de fer, je me suis rendu sur place pour bien comprendre la situation et chercher des alternatives le temps que la voie d’accès classique soit remise en état.

Sur place, comment as-tu ressenti la situation ?

Il faut savoir que les dégâts sont avant tout matériels. Heureusement, il n’y a pas eu de morts, car le fleuve est monté progressivement. Par contre, Cusco paraît désertique… et plusieurs milliers d’habitants se retrouvent en vacances forcées car les touristes ont cessé de venir pour le moment. En conséquence, les hôtels, les restaurants, les boutiques ferment ou réduisent leur personnel. C’est assez surprenant, mais bien vite la ville va reprendre ses habitudes. Janvier et février restent la basse saison, et d’ici deux mois, toute trace des inondations aura disparu.

Est-ce la seule voie d’accès au site ?

La voie ferrée emportée par le rio Urubamba.

Malheureusement oui, hormis le sentier Inca qui permet d’atteindre le site à pied (et qui est fermé chaque année en février), le train est le seul moyen d’accéder au petit village d’Aguas Calientes au pied du Machu Picchu. Le site est aujourd’hui fermé et réouvrira au plus tard le 1er avril, tout comme le chemin Inca.

Donc, tout devrait rentrer dans l’ordre ?

Les autorités locales et la compagnie de chemin de fer assurent que les travaux permettant de réouvrir la voie de chemin de fer entre Aguas Calientes et Chillca seront terminés avant début avril. Cela dit, la voie est coupée en de nombreux endroits et la partie en amont (vers Ollantaytambo et Cusco) n’est pas prioritaire. L’inconvénient, c’est qu’il sera sans doute difficile de faire parvenir les milliers de touristes attendus à Chillca qui est un tout petit village au fond d’une vallée encaissée. Même si les travaux seront terminés dans les temps, les places risquent d’être limitées et les trains vers Machu Pucchu de moindre capacité qu’en temps normal, du moins dans un premier temps.

Quelle est donc l’alternative ?

En fait on peut remonter la vallée de l’Urubamba depuis Santa Teresa pour rejoindre Aguas Calientes, arriver au Machu Picchu par l’autre côté… sur la carte, vous pouvez voir en rouge les routes et en vert la voie de chemin de fer. De ce côté la route est à nouveau opérationnelle jusqu’à Hidroelectrica. De là, on peut rejoindre Aguas Calientes en train ou à pied (en environ 2h30 de marche).

Qu’est ce qui change ?

Le premier jour, nous prenions le train depuis Ollantaytambo jusqu’à Aguas Calientes : dorénavant nous emprunterons la route qui monte jusqu’au col de Malaga (4300 m.) d’où l’on bénéficie d’une superbe vue sur les glaciers de la cordillère de Veronica, tout proches. Après ce col, la belle route en lacets descend de 3000 mètres !!! C’est une toute autre ambiance avec des bananiers, des plantations de café, des fruits de la passion… C’est véritablement l’ambiance amazonienne, que l’on retrouve ici, avec ces petits villages typiques. Une nouvelle ambiance qui jusqu’ici était absente de nos itinéraires de 15 jours ! Arrivés à Santa Maria, nous remonterons la vallée de l’Urubamba jusqu’à Hidroelectrica d’où nous rejoindrons Aguas Calientes (en train ou à pied en fonction des horaires des trains). Nous devrions être à Aguas Calientes vers 16/17 heures.

Ambiance Amazonie sur ce nouvel accès vers le Machu Picchu.

Vue sur les glaciers du Véronica depuis le col de Malaga.

Le lendemain, nous visiterons le Machu Picchu que nous quitterons vers 14/15 heures pour reprendre la route de l’Amazonie et dormir au petit village de Santa Teresa.
Finalement le troisième jour, nous rentrerons sur Cusco par le même chemin (en cours de route, nous pourrons découvrir des ruines incas).
Pour réussir à tout faire, cela demande donc une journée de plus. Nous pouvons facilement gagner cette journée dans le reste de l’itinéraire (c’est parfois une journée libre à Cusco qui est supprimée ou deux journées qui sont concentrées en une seule),  au final on peut garantir le Machu Picchu et en plus offrir à nos clients un « extrait d’Amazonie », ainsi que les beaux paysages du col de Malaga.

Mise à jour du 2 mars 2010

Nous venons malheureusement d’apprendre qu’un nouvel éboulement a endommagé la route entre Santa Maria et Santa Teresa. Les autorités péruviennes y creusent actuellement un tunnel et nous n’avons à ce jour pas de date de réouverture prévue. L’alternative proposée n’est donc plus d’actualité. Cette solution de repli pourra toutefois être envisagée dès la réouverture de ce tronçon à la circulation, qui, espérons le, ne saurait tarder.

Mise à jour du 18 mars 2010

Bonne nouvelle !
La réouverture prochaine du Machu Picchu est annoncée, les travaux ayant bien avancés, les autorités péruviennes nous confirment que le site ré-ouvrira le 1er avril 2010.
Comme nous vous l’avions communiqué, l’accès se fera dans un premier temps par la route jusqu’au km 82 puis par train jusqu’à Aguas Calientes.

A part la région de Cusco, t’es-tu rendu à un autre endroit du Pérou ?

Itinéraire aérien oblige, je suis passé par Lima, et j’en ai profité pour visiter les îles Palominos. Nous avons en effet ajouté ces îles à la plupart de nos itinéraires pour 2010, et je dois dire que ça vaut la visite, c’est même plus intéressant que les îles Ballestas, qui sont pourtant beaucoup plus connues et plus touristiques.

De quoi s’agit-il exactement ?

Il s’agit d’îlots inhabités sur l’océan Pacifique peuplés d’oiseaux, de pingouins et de lions de mer. L’excursion dure une demi-journée et permet de se plonger dans ce monde qu’est la côte pacifique et qui n’a rien à voir avec les autres curiosités du pays. En effet, très vite on quitte le port de Lima pour aborder ces îles totalement sauvages. Nous longerons l’île de San Lorenzo, ses hautes falaises d’où s’élancent des milliers d’oiseaux marins. Plus loin, on appréhendera les grandes dunes du désert côtier qui caractérise la côte. J’ai pu y voir des îlots couverts d’une colonie de plusieurs centaines de pingouins de Humbolts. Enfin, sur l’île Palomino, c’est une colonie de 8000 lions de mers qui nous attend. Et là, ceux qui le souhaitent peuvent se jeter à l’eau pour nager avec eux.

Ce n’est pas un peu téméraire ?

Non,  ils sont inoffensifs, ils restent à une certaine distance (environ 5 mètres) et nous regardent avec curiosité. Par contre j’avoue que quand ils vous regardent et grognent la bouche ouverte … Mais j’en garde un très bon souvenir ! Un moment magique…

Découvrez tous nos voyages au Pérou

how to earn money fast
6 réponses
  1. Mélissa
    Mélissa dit :

    Bonjour,
    Votre réponse me semble bien étrange. Nous sommes une équipe travaillant au Pérou et l’information que vous donnez est erronée. Le site du Machu Picchu est fermé jusqu’à nouvel ordre et même si vous prenenz une route « alternative », il n’est pas possible de le visiter et ce, au moins jusqu’au 1er avril. De plus, le chemin auquel vous faites allusion n’est pas ouvert. Si vous avez fait ce chemin avant la fermeture complète du site, soit avant le 9 février, vous n’avez pas pris le train Hydroélectrique-Aguas Caliente car la voie était endommagée, de même que la route entre Santa Maria et Santa Teresa, elle était impraticable. L’information suivante me vient directement du gouvernement Péruvien: la fermeture du site a justement été prise pour éviter que des individus prennent des routes alternatives non sécurisées même en marchant plusieurs jours. Le gouvernement péruvien ne permettra pas l’ouverture du site tant que l’accès depuis le train « classique » ne sera pas possible car la route menant à Aguas Calientes n’est pas suffisamment sécuritaire.
    Si vous vendez le Machu Picchu avant le 1er avril, à ce jour, je peux vous assurer que c’est mensonger (ou alors vos clients arriveront à Santa Teresa, marcheront en suivant le voie ferrée jusqu’à Aguas Calientes puis jusqu’à l’entrée de Machu et resteront à la porte puisque le site est fermé.
    J’aimerais que vous spécifiiez le tout sur votre site internet!

    Répondre
    • David
      David dit :

      Bonjour Mélissa et merci pour tes précisions.

      En effet, comme je le mentionne dans le texte : le site est aujourd’hui fermé et réouvrira à partir de la première semaine d’avril, tout comme le chemin Inca.

      Il n’a, bien sûr, jamais été question de promettre quoi que ce soit avant cette date, il semble que cela n’était pas assez clair, et nous vous remercions de nous avoir alerté sur ce point.

      L’alternative proposée concerne donc nos clients qui devraient se rendre au Machu Picchu à partir d’avril. (Les départs précédents ayant tous été reportés sur une date ultérieure).

      J’ai personnellement pris la route jusqu’à Santa Teresa le 10 février, et le tronçon entre Santa Teresa et Hydroelectrica était en travaux et devait être terminé dans les 10 jours.
      A partir d’Hydroelectrica et jusqu’à Aguas Calientes comme mentionné, nous devrons marcher le long de la voie de chemin de fer (du moins dans un premier temps).

      Cette solution est effectivement viable dès l’ouverture du Sanctuaire du Machu Picchu (soit à partir d’avril). En effet, à cette date, la voie de chemin de fer qui relie le Machu Picchu devrait ouvrir à partir de Chillca, (lieu dit du « km 82″). Le trafic des trains et des bus dans la vallée risque d’être problématique, d’où l’intérêt d’emprunter la route de Santa Teresa.

      Le communiqué officiel du gouvernement péruvien annonce :  » En accord avec la société ferroviaire Perú Rail et le Ministère des Transports et des Communications, la voie ferrée ainsi que la route alternative, dénommée voie Santa Teresa, reliant Cusco au site du Machu Picchu, rouvriront la 1ère semaine du mois d’avril 2010″

      Cependant, nous venons d’apprendre qu’un nouvel éboulement a endommagé la route entre Santa Maria et Santa Teresa. Les autorités péruviennes y creusent actuellement un tunnel et nous n’avons à ce jour pas de date de réouverture prévue. L’alternative proposée n’est donc malheureusement plus d’actualité, même si cette solution de repli pourra être envisagée dès la réouverture de ce tronçon à la circulation, qui, espérons le, ne saurait tarder.
      Par souci de transparence, nous avons donc effectué une mise à jour sur l’article en ce sens.

      Nous vous tiendrons bien entendu informés de l’évolution de la situation.
      David.

      Répondre
  2. Leroux Yveline et Michel
    Leroux Yveline et Michel dit :

    Salut David

    Un an après notre rencontre à Cuba,tes aventures continuent!
    Beaucoup de voyages nous semblent sympas,mais pour l’instant pas de destination envisagée pour nous;on reste en Bretagne

    Amicalement

    Répondre
  3. David
    David dit :

    Bonjour Yveline et Michel,

    Merci pour votre message, si vous cherchez un voyage d’exception, j’en profite juste pour placer notre petit nouveau : le voyage en Colombie (Code UKOGI).

    Ce voyage a gagné le concours interne de la nouveauté 2010 ! Les membres de l’équipe Amérique, ainsi que le service édition partiront avec les premiers clients clubaventure en juillet 2010 à la rencontre de ce pays empreint de mystère.
    Des panoramas de toute beauté : moins de 50 km séparent le Pico Colon (5780 m) des plages paradisiaques de la mer des Caraïbes. De telles conditions garantissent des décors mythiques.
    Depuis la mer des caraïbe, nous rejoindrons à pied le site précolombien appelé « Ciudad Perdida » qui, comme son nom l’indique est perdu en pleine jungle sur les contreforts de la Sierra Nevada. Découvert en 1975, il est encore gardé par les indiens Kogui chez qui nous camperons…
    Voilà, c’était juste un petit clin d’œil au Machu Picchu…
    Aller, je vous souhaite une année pleine d’évasion et de rêves… et puis la Bretagne c’est aussi un coin très sympa…

    Amitiés David

    Répondre
  4. David
    David dit :

    Bonne nouvelle !

    La réouverture prochaine du Machu Picchu est annoncée, les travaux ayant bien avancés, les autorités péruviennes nous confirment que le site ré-ouvrira le 1er avril 2010.
    Comme nous vous l’avions communiqué, l’accès se fera dans un premier temps par la route jusqu’au km 82 puis par train jusqu’à Aguas Calientes.

    Répondre
  5. Jean Pierre Coston
    Jean Pierre Coston dit :

    Amis randonneurs de clubaventure

    Mon Carnet de randonnée Pérou 2008
    Si vous voulez découvrir l’exaltant récit plein de hauts et de bas que j’ai rédigé sur le très beau trek réalisé au Pérou en juillet 2008 avec Club Aventure, vous pouvez télécharger facilement le fichier PDF des 2 tomes de ce carnet (18 + 17 Mo)

    Téléchargement sur le site SteekR en cliquant ou copiant le lien ci-dessous :
    http://www.steekr.com/n/50-17/share/LNK22784bb4d5392656a/

    Inutile de rechercher le site SteekR car si vous allez directement sur ce site il faut un code d’accès
    Par contre, il suffit en principe, de copier/coller le lien ci-dessous dans le http:/ de votre explorateur internet habituel et de valider et vous accédez directement au fichier pour le télécharger

    Lien vers portraits du Pérou sur site Picasa Google
    – rencontres – Pérou (juillet 2008) :
    http://picasaweb.google.com/jp.coston/RencontresAuPerou?feat=directlink

    Si vous avez déjà réalisé ce trek ou si ce trek est dans vos projets, vos commentaires et/ou critiques nous intéressent.
    Amicalement
    JPC

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.