, ,

Trek au Ladakh avec Fanny

Le Ladakh, ça vous parle ? A l’extrême nord de l’Inde, dominé par l’Himalaya au sud, le « pays des hauts cols » est une invitation à la randonnée itinérante et à la découverte culturelle. Fanny, conseillère voyages basée à Lyon, est partie découvrir ce « Petit Tibet » en juillet, avec 10 voyageurs. A son retour du voyage « Trek et rencontres dans la vallée de la Markha », nous lui avons posé quelques questions pour mieux connaître cette destination !

Inde Himalayenne avec Fanny


Peux-tu nous en dire plus sur ce voyage ?

Pendant ce voyage de 16 jours, il y a 6 journées de trek en itinérance, toutes aussi variées les unes que les autres. On retrouve des paysages colorés, à la fois minéraux et très verts et des monastères bouddhistes hauts perchés, dont la visite constitue une pause bien agréable au fil du chemin.

Mon meilleur souvenir est l’arrivée au point le plus haut du trek, une montée raide mais progressive jusqu’au col de Kongmaru La. Avec l’altitude, on est un peu essoufflé, mais quelle récompense ! Bonheur, émerveillement et accomplissement collectif, voilà ce que je retiens du sommet, quand tout le groupe s’est rassemblé pour accrocher un drapeau de prières à 5260 m.

Arrivée au Col Kongmaru ©F. Drieux

Peux-tu partager avec nous un moment fort du voyage ?

La nuit sous tente ! Elle est unique. D’abord parce que pendant le trek, on dort toujours chez l’habitant, sauf une fois…le campement aux tentes multicolores (elles sont déjà montées en arrivant, et il y a des matelas douillets à l’intérieur !) est situé au pied du Kang Yatzé (6 400 m.) au milieu des troupeaux de chèvres, chevaux, vaches, yaks ! Comme nous sommes arrivés en début d’après-midi, nous avons eu tout le temps de profiter de ce magnifique paysage, de lire près de la rivière ou même d’échanger quelques mots avec la bergère. Et le ciel étoilé, magique !

Inde Himalayenne avec Fanny - Vallée Markha

Et une expérience déroutante ?

Je dirais les toilettes chez l’habitant, mais bon, je vous laisserai découvrir par vous-même… !

L’Inde est vraiment un pays incroyable. Les occasions de s’étonner sont innombrables entre traditions, différences culturelles, ambiances… Après le séjour au Ladakh, le programme prévoit de passer la journée à Delhi, une capitale complètement déroutante justement. Comme nous ne pouvions visiter la mosquée le vendredi, notre guide Ngawang nous a fait découvrir un immense temple sikh (le Guru Dwar) lors d’un jour de fête. Nous avons eu la chance d’assister à une partie de la cérémonie, et, surtout, de visiter les grandes cuisines. Et, puisque c’était l’heure du service, nous avons déjeuné gratuitement sur place, faisant ainsi partie des 30 000 personnes accueillies par le temple. Une sacrée expérience !

Il y a-t-il une spécialité culinaire que tu aimerais retrouver en France ?

Les momos, sans hésiter ! Originaire du Népal, le momo est une sorte de gros ravioli fourré avec une préparation à base de légumes (carottes, blettes, oignons du jardin) ou de fromage, puis cuit à la vapeur ou frit. A Skyu, nous avons eu droit à un véritable atelier cuisine en compagnie de nos hôtes. Après quelques explications et la démonstration de notre équipe népalaise, tout le monde a mis la main à la pâte, avec plus ou moins de dextérité ! C’était un vrai moment de partage, convivial et drôle. Et nous nous sommes régalés ! Épicée, parfumée, colorée, la cuisine indienne est à l’image du pays.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.