Une soirée dans la communauté de Santa Maria au Pérou

Olivier-BonnemaisonLe lac Titicaca est célèbre dans le monde entier: images mythiques d’altitude et de peuples vivant sur l’eau. Mais il y existe d’autres lieux, d’autres habitants moins connus…
Olivier, formateur de nos guides Huwans, nous raconte une soirée au bout du monde, sur les rives découpées et vallonnées du lac, décor de cette rencontre avec les indiens Quechua, une communauté indienne aux traditions fortes.

 

 

Découverte de la vie locale péruvienne

Les maisons, qui nous accueillent sont simples: l’habitation principale fait souvent office de chambre commune aménagée pour les voyageurs avec une cour intérieure autour de laquelle nous retrouvons la cuisine au feu de bois. Le détail original mais typique de l’endroit: des lits trop courts! En effet, les indiens Quechua sont souvent plus petits que les Occidentaux!
Nous apprécions aussi les couleurs de l’habit traditionnel des femmes. De longues jupes colorées, un gilet et chapeau plat à 2 pompons: signe visible de mariage! Des couleurs vives qui tranchent avec l’ocre de la terre et le gris du ciel et de l’eau.

Pérou

Moments de partage à Santa Maria

Nous prenons le dîner dans l’association « des mères » de Santa Maria, dans la péninsule de Capachica. Pendant que les femmes préparent le repas, nous discutons avec les hommes de la communauté puis jouons quelques minutes avec les enfants, dehors. Ils éclatent de rire en nous voyant nous démener pour faire passer une corde nouée de personne en personne.
Nous participons aussi à la préparation du repas à base de thé et de feuilles de coca, omniprésents dans la collation du soir ou du matin.

Pérou

Guides Huwans, le lien entre les peuples

En fin de repas, les guides Huwans invitent les femmes à boire un thé avec nous. Timides, elles sourient mais ont du mal à venir. Walter et Detan qui les connaissent bien demandent des nouvelles des proches en quechua, ce qui facilite les rapports! Tout en répondant, elles viennent s’installer avec nous.
Pour instaurer le dialogue, nous les questionnons sur leur vie et sur les périodes de récoltes du maïs, de l’oca (une tubercule comestible). Une ou deux, osent même me poser des questions sur mon âge, ma famille… Ces instants un peu empruntés  au départ deviennent une discussion naturelle et très sympathique! Des souvenirs extras!

Pérou

Découvrez nos voyages au Pérou!

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.