Vivre l'Afrique Australe

Chaussant la pointe sud de la grande Afrique, l’Afrique australe appelle les grands voyageurs sous ses si belles lumières crépusculaires. Lointaine, elle façonne la démesure de paysages grandioses, écrasants, sauvages, frappe par la diversité de ses écosystèmes, des éléphants du désert aux pingouins de Bonne Espérance, captive le voyageur par les richesses culturelles perpétuées par des ethnies aux traditions séculaires.

Découvrez la Namibie

La Namibie : Pour les amoureux des grands espaces

Bordant l’océan Atlantique, la Namibie est avant tout un désert, le désert de Namib, connu notamment pour les dunes de Sossusvlei, les plus hautes du monde. Plus au nord, la vie sauvage triomphe dans le Parc d’Etosha. À l’ouest, le Damaraland et ses plateaux tabulaires d’une couleur ocre sont truffés de grottes et d’abris rocheux tapissés de plus de 2 500 peintures rupestres. La Namibie est aussi un pays riche d’une trentaine de groupes ethniques dont les Himbas ou encore les Bochimans.

Fascinant Damaraland

Extrêmement sauvage, le Damaraland a des airs de bout du monde. Les plateaux tabulaires ocres qui dominent la plaine sont truffés de grottes et d’abris rocheux tapissés de nombreuses peintures. Le Damaraland est aussi une région où la faune est abondante notamment dans la concession de Palmwag, une réserve privée. Là, il est possible d’observer le très rare rhinocéros noir ou encore les éléphants du désert mais aussi d’entendre tout près du bivouac, lions, hyènes ou tout autre animal sauvage errant librement.

Les dunes du Namib : 350 m de haut de sable rouge !

Gagné par l’aridité il y a 80 millions d’années, le désert du Namib est le plus vieux du monde. Il étale dans l’immensité du parc du Namib Naukluft les plus hautes dunes du monde : les dunes de Sossusvlei. Imaginez des montagnes de sable rouge de 350 m de haut. Ces sables proviennent de l’érosion de grès anciens et leur couleur rougeoyante est due à la présence d’oxyde ferreux. Grandiose !

Le Bostwana : la nature à l’état pur

Au Bostwana, le fleuve Okavango s’éclate en delta, se perd dans toute la partie nord du territoire en un vaste labyrinthe de lagunes, de canaux et d’îles. Ses bras embrassent une vie sauvage abondante. Moremi, partie terrestre du delta, constitue l’aire de vie de nombreux éléphants, lions, impalas… Plus au nord, en traversant la dépression de Savuti, vous pénétrez dans le Parc de Chobé, réserve de contrastes, tant au niveau des biotopes que de la faune.

Les san et le Kalahari

Le désert semi-aride du Kalahari couvre une large partie du Botswana et se caractérise par une immense cuvette de sédiments sablonneux. Il est couvert de broussailles par endroit, et peut être parcouru de rivières inattendues. Son exploration n’est pas facile car il existe peu de pistes. Au Bostwana, vous serez immergés au cœur d’une nature vierge et sauvage, et la traversée du pays mérite une mention spéciale pour tous ces instants magiques qu’elle vous réserve !
C’est en fait l’un des derniers territoires sauvages d’Afrique, et le pays des Bochimans, qui furent les premiers habitants de l’Afrique australe. Peuple nomade de chasseurs-cueilleurs, ils vivent en totale harmonie avec leur rude milieu et se définissent comme « ceux qui suivent l’éclair », en se déplaçant en fonction des pluies pour se nourrir de fruits, de racines et de gibier.

Les éléphants de Savuti

Le Botswana est « le » sanctuaire par excellence des éléphants d’Afrique : il abriterait 120 000 individus, soit 20 % de la population mondiale d’éléphants… Ils sont principalement concentrés au sud du Parc de Chobe, dans la plaine sèche de Savuti. La rareté de l’eau dans la dépression du Savuti est à l’origine de scènes exceptionnelles : vous aurez peut-être l’occasion d’observer ces pachydermes creuser la terre pour créer un point d’eau éphémère.

Parole d’expert

Nadia, conseillère voyage experte de la namibie, nous livre son coup de cœur pour la région du Damaraland.

« Dans cette région immense du Damaraland, les espaces sont sans fin et pour autant variés. En une demi-heure de véhicule, on change de paysages : dunes, grandes plaines vallonnées, plateaux tabulaires, lits de rivières asséchées, l’Huab et l’Ugab, forêt pétrifiée… décrivent la fresque grandiose du Damaraland. Grandiose, et colorée de toute la palette des rouges, des orangées ! L’immensité et la variété des espaces représentent pour moi le plus impressionnant de cette région. Le soir, en bivouac, nous installons le campement dans la lumière crépusculaire et le matin au réveil nous découvrons un paysage encore plus beau que nous l’avions laissé au coucher. L’observation des animaux est également un moment fort lors d’une traversée du Damaraland. Sur cette terre très sauvage, on peut voir notamment des girafes, des oryx par dizaine, et de nombreux éléphants dans le lit des rivières. Ce sont les éléphants du désert, à la peau gris clair. Comparé à un parc, ici j’ai eu une toute autre perception de la vie animalière : on cherche, on observe, on scrute l’horizon et parfois les animaux sont là tout proches, comme fondus dans le décor. Et il nous faut l’œil averti de nos guides pour les apercevoir. Il faut apprendre aussi à pister, à chercher la trace des animaux. »

Carnet de voyages

De retour de notre voyage « dans le delta de l’Okavango. De l’Okavango aux chutes Victoria »
Henry Genzmer, client clubaventure, nous livre quelques pages de son carnet de voyage. Arrêt sur image.

Les hippos dans leur bain

Roseaux, papyrus, nénuphars… Et soudain, à une trentaine de mètres, une demi-douzaine d’hippopotames, à demi-immergés dans la clarté des eaux du delta. Médusés par cette singulière scène de vie, nous ne disons mot pour ne pas troubler les ablutions de ces amphibiens qui nous regardent,eux aussi fixement. Emotions…

A fleur d’eau, en mokoro dans les méandres du delta

Sans bruit, et au fil de l’eau, place à l’observation ! À bord de notre pirogue, nous avons un regard privilégié sur la vie du delta. Traçant une infinitude de lignes de vie, le delta de l’Okavango abrite en effet une belle tranche de biodiversité : 32 espèces de grands mammifères, comme le sitatunga et l’hippopotame, de grands carnivores comme le lion et le léopard, 68 espèces de poissons, 650 espèces d’oiseaux, 1 061 espèces de plantes…
Finalement, un monde à lui seul !

Visite d’un géant au campement

6 h du matin. Nous avons dormi sur une des nombreuses îles du delta. Lever matinal et déjà dans la lumière crépusculaire la présence cocasse d’un éléphant, à quelques pas de notre campement. Une rencontre impressionnante parmi tant d’autres. J’ai véritablement l’impression de vivre en osmose avec la faune du delta. Une aventure inouïe !

Coucher de soleil sur le delta

Limpidité du ciel et de l’eau, doré des papyrus, vert des plateaux de nénuphars… Et le soir l’eau du delta s’assombrit, et brille encore, ponctuée de reflets d’or dans la lumière du couchant. Le delta ressemble à bien des égards au paradis sur Terre et, après toutes les émotions vives de la journée, invite à la contemplation et à la rêverie.

Notre Sélection

Botswana – De l’Okavango aux chutes Victoria
Voyage Découverte – Tempo : FACILE
17 jours , 3 demi-journées de marche
A partir de 2970 € TTC
Le couloir de Caprivi très peu visité.
Les peintures rupestres des collines de Tsodilo.
Expédition au plus profond du delta de l’Okavango, par le nord.
Six jours d’immersion et safari dans les superbes réserves de Moremi et Chobe.
Les impressionnantes chutes Victoria.
Les droits d’entrées dans les parcs inclus dans le prix.
le 4×4 ouvert spécial safari.
voir les détails du voyage

Namibie – Expédition dans le nord sauvage
Voyage Découverte – Tempo : FACILE
15 jours , 3 demi-journées de marche
A partir de 2690 € TTC
Un circuit exclusif clubaventure loin de la fréquentation des minibus.
Échange avec les pasteurs himbas dans la région d’Epupa.
Les éléphants du désert des rivières Hoanib et Hoarusib.
La recherche des rhinocéros noirs vivant en-dehors des parcs nationaux.
Les bivouacs sauvages au milieu de nulle part.
voir les détails du voyage

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.